Skip to main content

Raison 1 : pas de pièces de rechange

La vue est le sens que les gens craignent le plus de perdre. Une étude publiée en 2019 du département d’ophtalmologie de l’Université de Londres montre que 88 % des adultes britanniques sondés ont identifié la vue comme étant le sens auquel ils attachent la plus grande importance. Malheureusement, bien que le corps humain ait cette merveilleuse faculté de se régénérer, l’œil est une structure fragile qui a une capacité de guérison très limitée. 

La radiation laser interagit avec la peau et les yeux et l’exposition peut entraîner des conséquences désastreuses. L’œil est un instrument formidable qui transmet et focalise la lumière jusqu’au fond de l’œil. Brûlures, ablation, problèmes de focalisation, cécité, telles sont les conséquences possibles de la rencontre entre votre œil et un faisceau laser. Même en l’absence de focalisation, pour la radiation hors du visible et proche infrarouge (UV, IR moyen, IR lointain), des dégâts considérables et débilitants sont à craindre. La peau n’est pas en reste, puisque des brûlures profondes et les effets chroniques de l’exposition aux UV peuvent également l’affecter.

Alors, comme on dit : « J’ai deux, yeux tant mieux »… mais justement, JUSTE DEUX !

Raison 2 : parce que vous avez du cœur

Credits: Unsplash

Les conséquences d’un accident de travail vont au-delà des jours de travail perdus. Bien que des indemnisations permettent une compensation pour des incapacités permanentes, elles ne sauraient se substituer au bonheur de voir les couleurs d’automne, la capacité de conduire ou de reconnaître le sourire des gens qu’on aime. Des douleurs chroniques et des problèmes de santé de l’œil peuvent également s’ajouter à ce sombre tableau. Comment justifier que qui que ce soit coure un tel risque ?

Les coûts associés aux accidents de travail sont également assumés par l’ensemble de la société : coûts des indemnisations et frais de santé couverts par la CNESST, pertes de revenus d’imposition de l’état en rémunération.

Raison 3: parce que la loi vous le demande

Credits: Unsplash

La loi sur la Santé et sécurité du travail prescrit l’obligation aux employeurs de veiller à la sécurité de leurs employés en regard de tous les facteurs d’exposition dangereux. Dans le cas de la sécurité laser, la loi ne définit pas au Québec de lignes directrices, ce qui rend d’autant plus nécessaire pour les employeurs de bien connaître le sujet pour se donner les moyens adéquats de protéger leurs employés.

Les normes CSA 60825, ANSI Z136 et CIE 60825 sont les normes de référence en la matière, et il convient de bien interpréter leurs dispositions.

Raison 4: Le danger n’est pas où vous pensez

Plusieurs aspects de la sécurité laser tombent dans l’angle mort des considérations généralement prises en compte. Familiarisez-vous avec les concepts suivants pour rester vigilants face aux risques d’accident :

  • La physique de la propagation des faisceaux laser (divulgâcheur : pas du tout comme les sources conventionnelles !)
  • Les réflexions spéculaires ou diffuses difficiles à évaluer
  • L’iceberg infrarouge
  • Les circonstances typiques qui mènent à des accidents

Raison 5: Le grand public aussi

Dans votre pratique professionnelle, vous pensez certainement à protéger vos travailleurs. Mais puisque les dispositifs laser sont de plus en plus répandus dans toutes sortes de produits de consommation courante, il convient de vous assurer que les produits que vous mettez en marché respectent les normes en matière de limites d’émission accessibles et de dispositifs intégrés de sécurité.

… et tellement d’autres encore.

Le risque laser n’est pas une fatalité ! Ce risque, comme tous les autres, se gère et des moyens efficaces sont à votre disposition pour ce faire, pour peu que vous vous donniez la peine de vous former sur le sujet.

Par Marie-Maude de Denus-Baillargeon, Ph. D, Spécialiste en photonique


À propos de nous:

Optech est un centre de transfert de technologie qui collabore et aide les entreprises à développer des produits technologiques.

Notre CCTT vous propose une formation de Responsable en sécurité laser et en sensibilité en sécurité laser plusieurs fois par an. Cette formation est destinée aux chercheurs, professionnels de santé, universitaires, opérateurs lasers, ingénieurs, techniciens, etc. Optech a pu servir plusieurs entreprises de domaines différents tels que IMAX, Photon etc, Polycontrols, CNRC, Teledyne DALSA, etc.

La formation est proposée en français ou en anglais.

Prêt à vous inscrire? Consultez notre page Formation en sécurité laser !